Teddy Célestine, du Laboratoire Familial

Ce n’est pas ma première exécution, (ne surtout pas commencer par ce patron pour les débutantes en couture !) mais ne prenant que rarement des photos au cours de mon travail, je démarre ma rubrique avec cette très jolie veste du Laboratoire Familial, légèrement revisitée

Patron à l'échelle

C’est vraiment un très joli Teddy, féminin à souhait.

A savoir avant de se lancer, les étapes sont détaillées sur le verso d’une page A4. Toutes les étapes ! Et le seul schéma présent sur cette feuille est la poche double-passepoil, technique que personnellement je suis allée approfondir grâce à une vidéo de Filoute. Il faut donc une bonne base de connaissance avant d’attaquer cette pièce car les explications sont succintes. En revanche, un formulaire de contact sur le site vous permet de demander de l’aide si vous êtes bloquée, et la marque est vraiment réactive.

Comme vous pourrez le voir sur ces photos, j’ai choisi de réaliser cette veste dans 2 tissus, ce qui a été assez simple : au moment de reporter le patron, j’ai recoupé mon papier à la forme voulue et ajouté 1cm de valeur de couture pour la jonction. Au lieu d’avoir une seule pièce « Devant Tissu » j’avais donc le « Devant Tissu Haut » allongé de 1 cm en bas et le « Devant Tissu Bas » allongé de 1cm en haut – vous suivez toujours ? J’ai ensuite piqué un biais entre les 2 pièces et je me suis retrouvé comme sur le patron initial, avec une seule pièce « Devant Tissu ».

2 tissus au lieu d’un pour une veste encore plus décalée !

La deuxième modification que j’ai choisi a été de remplacer les pressions par… une fermeture zippée. Mais nous y reviendrons à la fin.

Faites attention pour la suite. Par exemple, je n’ai pas tenu compte des crans des manches, il était impossible de réserver l’embu sur tout le tour de la manche. J’ai donc décalé le cran du haut légèrement à l’arrière de la couture épaule, afin de ne pas avoir de fronces.

Enfin, j’ai dû refaire les poches de devant. Elles sont beaucoup trop petites ! J’en ai donc recoupé des plus longues, afin de pouvoir vraiment enfiler mes mains dans mes poches. Mais ces deux retouches ne sont pas très compliquées, pour un résultat général dont je suis très fière !

Le plus compliqué a été de remplacer les boutons par une fermeture éclair : pour cela j’ai du rajouter une parmenture le long du zip pour pouvoir cacher les bordures. On le voit sur la photo dessous, un bon mélange de motifs entre la doublure, l’intérieur du col et la parmenture…

Les parmentures sont épinglées à leur emplacement final. J’ai ensuite coupé le zip à ras de la parmenture pour qu’il ne dépasse plus.

Au final j’ai une veste un peu plus bombée que le résultat escompté, puisque la partie des pressions ou boutonnières ne se chevauche plus et qu’un zip a été ajouté : j’ai quelques centimètres de largeur en plus, mais qui ne perturbent pas la veste une fois terminée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *